Achetez le livre en ligne immédiatement!!

sexonomica®

S

Stratégies de la marchéisation sexonomique II

Jeux sexonomiques : les ordres supérieurs

Jeux sexonomiques : les ordres inférieurs

Nous allons maintenant orienter notre discussion vers les deux phases initiales de la
marchéisation et de la réussite sexonomique: Cupidon et le Moment de vérité ainsi que Jeux sexonomiques. Cette analyse sera suivie d'un intense portrait de jeux
sexonomiques de la plus haute qualité, tels qu'employés dans le marché sexonomique
de l'ordre le plus élevé : Reinessence. La description d'un jeu sexonomique de faible
qualité suivra ensuite, afin de démontrer les scénarios des stratégies des plans de jeu
de la majorité de la population des pays développés ainsi que des pays en
développement, dans leur propre quête de l'atteinte du plus grand bonheur
sexonomique possible aux dépens de leurs moindres qualités et dotations.

Quoique possédant des évaluations et utilités sexonomiques largement disparates, tous les joueurs sexonomiques de tous les marchés sont jugés avoir deux motivations en commun : trouver le partenaire sexonomique approprié, et, de ce fait, augmenter la qualité du style de vie sexonomique du joueur. Nous devrions peut-être mentionner, une fois de plus, que nous présumons que les joueurs d'ordres inférieurs sont également motivés par l'intense désir de s'élever au rang supérieur immédiat, ex. la jeune femme- Art, qui tentera de se marier un homme-Quintessence; le jeune homme-Vulpin (d'allure exceptionnellement ravissante), qui tentera d'améliorer son évaluation sexonomique en jouant le rôle d'escorte et en ayant un rapport sexuel avec une dynamique femme-Art travaillant comme cadre exécutive; et la femme-Conque, insatisfaite de son mariage à un homme-Vulpin de niveau moyen, qui usera de ses ruses féminines afin de charmer l'un des hommes-Dentelle mariés, d'âge moyen, à la recherche une rencontre amoureuse.

En accord avec notre point de vue selon lequel la stratégie sexonomique doit
comprendre autant le romantisme que la rationalité, nous postulerons au cours de notre discussion que «la flèche de Cupidon» aura initialement réussie à générer une
intensification du sentiment romantique chez chacun de nos joueurs initiaux, une
femme-Art et un homme-Quintessence, établissant de ce fait l'étape vers le «Moment de Vérité», le second pas vers la participation au jeu sexonomique, étape dans laquelle la rationalité et les intérêts personnels seront perçus comme déterminants du fondement matériel de la stratégie sexonomique, l'engagement suivant l'acte de Cupidon. En tant qu'étape d'intérêt matériel personnel, elle implique des considérations qui, dans le passé, prirent diverses formes (p. ex. contrats de marriage, etc.) et furent, en fait, appliquées au sein de tous les ordres – une étape qui est d'importance particulière en ce qui concerne le comportement de l'ensemble de femmes et d'hommes plus jeunes des ordres sexonomiques inférieurs.

Jeux sexonomiques des ordres les plus élevés: Reinessence et Artdentelle

Pour notre première démonstration de stratégie sexonomique, nous transigerons avec
individus des ordres les plus élevés, un Homme-Quintessence et une Femme-Art de
hauts niveaux. Voici leurs données personnelles :

Lundquist, Goran Joachim, 40 ans, veuf sans enfants.
Citoyen suédois habitant et travaillant à sa villa de St-Raphaël, France.
Classé en tant qu'artiste néo-postimpressionniste contemporain suédois.
De renommée internationale pour ses expositions. Exposition permanente de ses sept
principaux tableaux dans l'aile postimpressionniste du Guggenheim. Deux de ses
plus récentes oeuvres, À la santé du crapaud et L'orchestre des grenouilles turquoises, ont récemment été vendues à New York pour plus de six millions de dollars U.S chacune.
Détenteur de la Légion d'honneur et de médaille royale suédoise Bernadotte.
Plusieurs doctorats honorifiques des plus prestigieuses universités européennes et
américaines.
Membre à vie du Partie Socialiste Suédois, quoique multimillionaire par héritage (pâtes et papiers, bois de construction) et des suites de la vente d'environ 150 de ses tableaux.
Style de vie autrefois dispendieux, incluant un "Piaggio Amphibian" et un yacht de 40
pieds de long : Dame Dagbar.
Médaillé d'argent à l'épée aux olympiques de 1990. Capitaine de l'équipe de polo de St-Raphaël. Sérieusement blessé en 1995 lors de l'avalanche de Kitzbühel, il boite encore légèrement. Superbe port, avec le fameux nez-Lundquist.
L'un des célibataires européens les plus prisés dans le monde des Arts, il épousa
Dagbar Van Soencken, Mademoiselle Danemark 1988 et Top modèle Givenchy 1987.
Son épouse périe dans la même avalanche. Pendant plusieurs années il se désola
terriblement de sa mort, demeurant à l'écart des femmes, fit don de toute sa fortune à la Fondation Lundquist pour les enfants défavorisés à l'exception de sa villa, du yacht et de 50% des revenues de la vente de ses tableaux. Les rumeurs concernant sa prétendue homosexualité semblent non fonder. Servi par sa domestique de longue date, Magdalena Sophie. Agent de son entreprise, Dagobert Elcken-Hubéry, Paris 16em arrondissement. Banque des Pays-Bas; Sweizer Kommerzbank.
La quintessence de la personne de Lundquist n'est que partiellement révélée dans ses
données personnelles. La capacité de se passer de standards de vie très matériellement élevés, l'honneur porté à la mémoire de sa défunte épouse et la force de caractère qu'il a su particulièrement démontrer dans sa constante créativité, sont des attributs que beaucoup d'Hommes-Dentelle de haute qualité étaient également considérés posséder.

Alors, qu'est-ce qui distinguait Lundquist en tant que véritable Homme-Quintessence?
C'est exactement ce que Francine Sharon de Bellemaire aurait à découvrir, car la
position de Lundquist au rang de l'ordre des Hommes-Quintessence était de signification cruciale dans sa propre quête afin de remplir son Coeur sexonomique.

De Bellemaire Francine Sharon, 30 ans, divorcée, sans enfants
Citoyenne canadienne, Attachée culturelle à l'ambassade du Canada, Paris.
B.A. Honeurs Sciences Politiques; B.C.L., LL.B., Université Mc Gill, Montréal.
Linguiste, Membre MENSA. Diplômée de haut niveau en 1997 de l'Institut Sexonomique d'Amérique. Diplôme en évaluation artistique de Sotheby, Londres.
Fille unique de l'honorable Pierre de Bellemaire, Sénateur, et de Mme Mary née
Harding, remariée Osborne, de Benedicti, Loxenfeld, Schoenheit. Ancienne éditrice
assistante de Femme Professionnelle.

Âgée de seulement 15 ans lors du suicide de sont père suite au gaspillage de la fortune familiale dans la boisson et les femmes, Sharon, adolescente aux longues jambes et au comportement garçonnier qui aimait le ski, le bateau, l'équitation et la création, détestait les escapades de son père et joint une commune une fois sa mère remariée. Brutalisée par le chef, devint enceinte, avorta, traversa une période d'intense consommation de drogue et recouvra sa santé par la suite. Termina le secondaire maintenant une moyenne de A; gagna deux médailles à McGill en tant que classée première graduée en droit: mais ne permit jamais à un homme de la toucher à nouveau tant qu'elle ne décida de marier un professeur de droit intellectuellement remarquable, mais ennuyeux. Demandant le divorce avant la fin de l'année, elle poursuit une quête d'apprendre tout ce qui est possible sur les hommes de grande qualité et leurs besoins sexonomiques et s'inscrit au programme intensif d'un an de l'Institut sexonomique de Montréal et obtint A+++ dans les cours les plus exigeants: Biologie de la sexualité humaine; éthiques humaines et Stratégies et Jeux Sexonomiques; séminaire sur la sexualité et le pouvoir; laboratoire sur les Pratiques Sexuelles Rafinées; Théories de la finance et du comportement sexonomique. Valeurs de premier ordre et les Hommes ( original English :Blue Chips: Stock and Men, I am sure as an economist you know the correct French equivalent of blue chip? Otherwise I would say , "Société hautement cotée en bourse: actions et hommes")

Prit congé pour devenir championne canadienne de voile Laser.

Jeux sexonomiques dans les ordres inférieurs: Conpin et Vampidole

Eliza: directrice de défilé de mode. Célibataire parce qu'elle voyage continuellement et à cause de la facilité avec laquelle elle peut obtenir une gratification sexuelle des plus beaux et performants modèles masculins : une condition au renouvellemement de leurs contrats comportant néanmoins l'avantage additionnel de pouvoir gagner un salaire deux fois plus élevé (dont la moitié est non taxée). Dans le langage de la sexonomie, Eliza se qualifie en tant que femme-Conque se situant à la limite de la femme-Vampire.

John: Récemment engagé pour la première fois en tant que mannequin pour sousvêtement masculin, vêtement de nuit et de loisirs. Aimant les femmes et vivant à leurs dépens, il doit se maintenir en forme et conserver une apparence excitante pour la gent féminine. Pour sa première apparition avec Eliza, il voulait paraître des plus charmants. Il avait entendu parler de ses humeurs, de ses préférences sexuelles et il s'attendait à en profiter. Dans le langage de la sexonomie, il s'agit d'un homme rusé de l'ordre des hommes-Girandole.

Eliza essaya de déterminer la cause du vague sentiment d'anxiété qui l'accablait depuis la réunion matinale de huit heures concernant les ventes. Cela ne venait ni du fait que tous s'étaient empressés de laisser le confort de leur lits pour l'atmosphère rigide et stérile de la réunion, sans plus d'une tasse de café pour recharger leurs piles, ni de l'oppressante constatation qu'elle et ses collègues étaient en marathon de travail depuis les derniers dix jours consécutifs (n'ayant aucune chance de jouir d'ébats sexuels débordants de l'attente d'un érotisme époustouflant). Bien que «l'équipe conceptrice», telle qu'étiquettée par le directeur de la compagnie, eût traversé des situations similaires nombre de fois, cette réunion particulière concernant les ventes était différente.

Elle évolua dans le corridor ensoleillé de la petite auberge dans le but d'aller prendre un déjeuner rapide avant la prochaine réunion et ne put s'empêcher de remarquer, à
travers les grandes baies vitrées, comme le soleil semblait attraper les cristaux de neige sur la pente de ski – mi-mars dans les Laurentides. Tout semblait vif et vibrant, de petites étincelles de couleurs scintillantes réfléchies des bosses de la piste selon la
distance, les skieurs eux-mêmes tels des fourmis festives dévalant les pentes. Il avait
été mention d'un voyage d'après-midi vers les pentes, mais comme elle l'avait remarqué plus tôt, c'était plutôt une alternative pour le vendeur qui percevait ces réunions comme «un autre party». Son amie Anna, lui avait complotteusement mentionné, qu'il ne serait peut-être pas une mauvaise idée d'enfiler une paire de skis, trouver quelqu'un pour donner une bonne poussée à partir du haut de la pente pour ensuite débouler jusqu'à une ambulance privée attendant juste en bas – au moins, cela leur permettrait d'échapper au redoutable défilé de mode.

Si vous désirez discuter sur ce sujet, partager votre point de vue, communiquez avec le Dr. Adalbert Lallier: lieux0525@hotmail.com

Vous connaissez-vous vraiment ????
sexonomica


L'amour pur
réalisme ou illusion?

Alors que le KAMA SUTRA accentue l'aspect charnel de la sexualité humaine, les propositions sexonomiques sont ancrées également et principalement dans nos raisonnements ainsi que dans nos cœurs.

sexonomica : promouvoit de l'égalité absolue entre les femmes et les hommes